Les Français et leurs mots de passe: une étude exclusive Onfido dresse l’état des lieux

May 6, 2021 Laura Noye

Malgré les recommandations de la CNIL, trouver le bon équilibre entre complexité et facilité de mémorisation reste encore un vrai casse-tête.

  • Moins d’1 Français sur 5 prend la peine de créer un mot de passe différent pour chaque compte
  • 61% estiment toutefois qu’un mot de passe hautement sécurisé est indispensable pour les services bancaires
  • 55,6% des personnes interrogées sont prêtes à abandonner les mots de passe pour l’identification biométrique

Paris, le 6 mai 2021 – A l’occasion de la Journée Internationale du Mot de passe*, Onfido, spécialiste de la vérification d’identité et de l’authentification en ligne, dévoile les résultats d’une étude internationale exclusive** portant sur les relations, parfois compliquées, entre les internautes et leurs mots de passe.

Parmi les personnes sondées, 1 030 Français ont répondu à des questions portant sur leurs habitudes en la matière : nombre et types de mots de passe utilisés, mais aussi leurs sources d’inspiration et leurs priorités au moment de les créer.

Un mot de passe spécifique à chaque compte : on en est encore loin!
Malgré les nombreuses fuites d’identifiants, conséquences des cyberattaques, et en dépit des recommandations de la CNIL, les Français sont encore loin de créer un mot de passe différent pour chacun de leurs comptes en ligne : à peine 1 Français sur 5 (19%) a adopté cette bonne pratique. Les autres font des efforts : 33% piochent dans une liste de plusieurs mots de passe dont ils alternent l'utilisation ; 26% ont un mot de passe principal qu’ils déclinent en fonction des exigences de chaque site.

Les Français veulent bien faire mais peinent à trouver l’inspiration
Bien conscients des priorités, 30% recherchent en priorité un mot de passe difficile à pirater ; pour 26%, il s’agit essentiellement de répondre aux exigences du site en matière de sécurité. Seulement 15% placent en tête de leurs priorités la facilité à retenir le mot de passe choisi.

Mais trouver le bon mot de passe n’est pas si simple ! Les dates d’anniversaire constituent une valeur sûre : 25% des Français y font appel ; une tendance encore plus marquée chez les jeunes adultes : (30% pour les 25-34 ans et 29% pour les 16-24 ans). Les prénoms de nos animaux fournissent aussi des idées à 18% d’entre nous ; encore une fois, ce sont les 25-34 ans qui y ont le plus souvent recours. Mais 28% des Français déclarent n’avoir pas d’inspiration particulière. C’est encore plus vrai pour les femmes, qui sont 31% à sécher sur la question.

Multiplier les mots de passe: une vraie corvée!
Même si les Français ont bien conscience de la nécessité de créer un mot de passe différent pour chacun de leurs comptes en ligne, ils ressentent cette tâche comme une corvée : pour 21% d’entre eux, c’est plus pénible que de remplir leur déclaration d’impôt ! Au quotidien, ils tentent donc d’effectuer des arbitrages entre un mot de passe hautement sécurisé mais complexe, et un autre très facile à mémoriser mais aussi à pirater.

Ainsi, définir un mot de passe le plus sécurisé possible se justifie totalement pour des secteurs sensibles tels que les services bancaires (61% des Français), les plateformes d’échange de cryptomonnaie (51%), les applications de sécurité du domicile (50%) ou les jeux et paris en ligne (36%).

Pour d’autres secteurs, les Français recherchent davantage l’équilibre entre complexité et facilité de mémorisation : c’est le cas notamment pour la sécurisation de l’accès aux services de santé en ligne, aux réseaux sociaux, aux jeux vidéo en ligne, aux applications de voyage ou aux logiciels/services utilisés pour le travail.

En revanche, pour les achats en ligne, qu’il s’agisse d’achat alimentaires ou de vêtements ou encore de livraison de repas à domicile, les Français ont plutôt tendance à privilégier la facilité de mémorisation.

Le mot de passe a-t-il encore de l’avenir?
Si plus d’un tiers (36,5%) des Français estiment que nous ne pourrons jamais nous passer de mots de passe, beaucoup commencent à pressentir la fin de ce moyen de sécurisation : 31% pensent que le mot de passe aura disparu d’ici 2 ou 3 ans. Et plus de la moitié des personnes interrogées (55,6%) sont prêtes à passer à l’identification biométrique (empreinte digitale, particularités du visage…).

« L’authentification par mot de passe est insuffisante aujourd’hui car c’est aux consommateurs qu’il incombe de les mémoriser et de veiller à leur complexité » commente Gimena Diaz, VP SEMEA chez Onfido. « Les cyberattaques deviennent de plus en plus sophistiquées; les fraudeurs utilisent des données issues du dark web, et même les mots de passe les plus longs et qui paraissent les plus forts peuvent être relativement faciles à pirater. Face à ces menaces, l’adoption d’une technologie basée sur la biométrie constituerait une meilleure option, en assurant une expérience à la fois plus sûre et plus pratique pour les consommateurs comme pour les entreprises ».

* La Journée Internationale du Mot de passe (Word Password Day) a été lancé par Intel en 2013 afin de sensibiliser les utilisateurs à la nécessité d’utiliser des mots de passe forts, plus difficile à pirater. Elle se tient traditionnellement tous les premiers jeudis de mai.

** Réalisée par le cabinet britannique Censuswide pour le compte d’Onfido entre le 20 et le 26 avril dernier, cette étude portait sur plus de 4 000 personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France.

 

Previous Article
Les Français mauvais élèves pour la complexité de leur mot de passe
Les Français mauvais élèves pour la complexité de leur mot de passe

Journee Mondiale Du Mot De Passe

Next Article
Onfido et Finfrog : Faciliter l’accès aux micro-crédits | Interview Client
Onfido et Finfrog : Faciliter l’accès aux micro-crédits | Interview Client

Les bénéfices de la solution d’Onfido pour Finfrog sont multiples. Découvrez-les !